Le Ragdoll, entre mystère et légende...

L'apparition du Ragdoll reste un mystère tout comme le comportement du Ragdoll lui-même...Son histoire est totalement embrouillée et semble au moins partiellement relever d'une pure utopie. La seule chose dont nous sommes certain, c'est que le Ragdoll a fait son apparition à Riverside en Californie, entre 1960 et 1965.

La race a été créée par Ann Baker à partir d'une chatte ordinaire, blanche à poils mi-longs : Joséphine.Joséphine était une chatte blanche à poils mi-longs qui vivait chez les Pennels, voisins de Ann Baker. Joséphine rôdait un peu partout et avait régulièrement des petits. Mais un jour, elle a été percutée par une voiture. Grièvement blessée, mais soignée à l'université voisine elle finit par guérir. Gardée à l'intérieur, elle se domestica et prit goût à la vie de famille.

Les premiers chatons de Joséphine étaient à moitié sauvages, comme leur mère, mais après l'accident ce fut tout le contraire.Ils étaient des chatons très doux et très sociables, un peu pot de colle ! Ce qui avait changé ? Cela reste un mystère...

L'histoire ne le dit pas.Il a été raconté qu'une éventuelle mutation génétique aurait pu être expérimentée à l'université, ou alors qu'elle aurait été induite par l'accident. Mais cela est sans fondement.Toujours est-il qu'Ann Baker trouva ces chatons tellement bizarres qu'elle décida d'en faire une nouvelle race. Ann Baker fit l'acquisition de deux chatons de Joséphine ; Buckwheat, une femelle noire de type Birman et Raggedy Ann Fugianna, une femelle bicolore.

Le père de Fugianna était Daddy Warbucks, également fils de Joséphine, et vivait chez les Pennels. Son apparence était impressionnante et ressemblait à un énorme birman ganté avec une flamme blanche sur le nez et un tip au bout de la queue. Ces trois Ragdolls furent les seuls piliers de la race, car à la portée suivante Mr Pennels, suite à une altercation entre Joséphine et le chien, tua mère et petits.

Lorsque le programme d'élevage fut lancé, Ann Baker innova dans le monde des chats et fit du nom du Ragdoll une sorte de modèle déposé, de sorte que chaque chaton vendu lui rapportait des royalties. Elle règnait d'une main de fer sur tout le petit monde du Ragdoll, et commença même à entrer dans certains délires..., prétendant même que le Ragdoll était apparenté aux ratons laveurs, aux humains et même aux extraterrestres !

Les histoires effrayantes qu'Ann Baker avait répandues, avaient malheureusement porté leurs fruits...Beaucoup pensaient véritablement que cette race ne ressentait aucune douleur !

Les associations, clubs et fédérations de chat gardaient donc beaucoup de réserve au sujet du Ragdoll. Cela dura depuis l'importation du premier Ragdoll presque 16 années, avant que les trois patrons du Ragdoll ne soient reconnus.

Aujourd'hui, le Ragdoll a une place solide dans le monde du chat de race, et cela au même rang d'égalité que d'autres races félines.Le LOOF reconnaîtra le Ragdoll dans ses trois patrons, et les couleurs seal, bleu, chocolat et lilac en 1993.

Ce n'est qu'en 2004 que les nouvelles couleurs red, cream, lynx, tortie, silver et smoke ont également leur place avec leur reconnaissance auprès du LOOF.La reconnaissance de la race Ragdoll débuta par la première version du Ragdoll, le bicolore en 1992.

A ce moment là, il ne pouvait pas dépasser le statut de Champion. La communauté féline pour la promotion du Ragdoll avait déjà fait un énorme pas en avant par cette reconnaissance et avait ouvert la porte suffisamment grande pour que les autres patrons du Ragdoll soient reconnus à leurs tours. Le Colorpoint fut ainsi reconnu en janvier 1997 comme le second patron du Ragdoll avec la possibilité de monter jusqu'au championnat en FIFé et deux ans plus tard, en 1999, le troisième et dernier patron, le mitted, fut également reconnu dans les couleurs seal, bleu, lilac et chocolat.Depuis 2005, les Ragdolls Lynx, Red, Cream, Tortie et couleurs associées aux trois patrons (bicolore, colorpoint et mitted), ont également trouvé leur place au sein de la FIFé, sont totalement reconnus et peuvent accéder aux plus hautes marches possibles par la FIFé (Championnat du Monde, Championnat Suprême,...).

Lors de son décès en 1997, Ann Baker emporta avec elle ses secrets. Elle restera à jamais la créatrice de la race qu'elle aura obtenue par divers croisements. Le but qu'elle se serait fixé, était de parvenir à la création d'un chat de grande taille au poil mi-long, avec une robe colorpoint comprenant des marques blanches et disposant du doux caractère qui caractérise tant le Ragdoll.

Ce site est propulsé par Viaduc